Théorique
avec mesure
et pratique
sans démesure

Hors limites…

Nous rêvions d’un monde meilleur. Indéfini, à quoi ressemblait-il, ce monde meilleur ? Nous en avions l’intuition mais pas la finition. Celui où nous vivions, absurde, ne convenait plus, il fallait en inventer un autre. Mais comment l’imaginer ? Comment traduire son langage évanescent ?

C’est ce monde présent, en panne de sens et de décence, qu’il nous fallait transcender.

Tout en effervescence, nous guettions la moindre idée nouvelle, complotant joyeusement envers et contre toute pensée dominante, visionnaires et sûres de nos fondements. Nous réclamant toujours du bon, quelques paires  dans la manche, et bon sens ne saurait mentir !

Mais au bout du conte, il n’y eut, que de forme ou de fond, débordantes chimères redondantes à l’amer, que des illusions.

Désillusions formelles, certes, cruelles, bien sûr, mais pas mortelles. Parce qu’étrange mélange, obsolescence et renaissance : de l’abandon de tout espoir notre conscience s’est retrouvée fortifiée…

Comme émancipés, plus légers, nous nous sentons aujourd’hui, plus âpres au présent, plus aptes au bonheur.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Numéro 1

Numéro 0

Numéro 00